capitalisme/
 
capitalisme/
capitalisme
capitalisme/
capitalisme, classes sociales, exclusions, misère, Nièvre, zones rurales.
capitalisme/
Un système de libre destruction du plus faîble.
capitalisme/
Effet du capitalisme en zone rurale
capitalisme/
Les malades et les blessés sont de plus en plus nombreux. On entend souvent parler de suicides chez les gens qui vivent seuls dans ces maisons. Les lois ne sont pas respectées pour les pauvres. La santé est déficiente et les soins de mauvaise qualité.
capitalisme/
Le coût de la vie augmente sans cesse et contrairement à ce que les gens des villes pensent, la nourriture n'est de bonne qualité. Beaucoup se contentent de conserves et autres aliment fournis par les restaurants du c½ur.
capitalisme/
suicides, maladies, accidents... espérance de vie réduite...
capitalisme/
La Nièvre est la région où je suis retenu en otage depuis 1998. Dans une nature verte, une misère noire se cache. Nous vivons à l'écart du monde dans un isolement social et économique qui nous fait mourir trop tôt. - Je suis né dans le béton... je souffre dans la Nièvre. Ce département s'est refermé sur moi comme un piège. J'y ai été blessé physiquement et psychologiquement. J'y ai été ruiné économiquement... J'en suis l'otage dans ce monde du silence... Combien de jours encore, survivrai-je dans cette misère qui me ronge chaque jour un peu plus.
La misère se cache dans les campagnes... elles se remarque dans les villes d'où on cherche à l'envoyer vers les campagnes. La misère est le résultat de la répartition de richesses où le plus puissant rafle la mise en s'accaparant la quasi totalité de ce qui est disponible. - La misère n'est pas l'absence mais l'injustice de la distribution. A notre époque, la seule cause de la misère est l'injustice de la répartition de richesses entre les classes sociales.
Les classes sociales existent dans toutes les sociétés individualistes. C'est une manière de cantonner les plus vulnérables dans un statut d'affaiblissement, d'exclusions et de pauvreté. - Les classes sociales sont des différenciations engendrées par les systèmes individualistes qui visent à l'appropriation des richesses et des pouvoirs entre les mains des pouvoirs dominants.
L'exclusion est une pratique de mise à l'écart d'une partie de la population au nom de n'importe quelle différence. C'est du racisme pour l'étranger... mais l'étranger, n'est pas seulement celui qui vient d'un autre pays, mais ce peut être celui qui vient d'une autre région, d'une autre ville ou bien tout ceux que l'on veut exclure au nom d'une différence quelle qu'elle soit. - Dans les zones rurales, l'exclusion est historique pour celui qui n'est pas "du pays". Tout ce que l'on peut tirer de lui par contre, est accepté.
Les zones rurales sont des pièges où les gens des villes viennent parfois y détruire leurs vies. La nature est belle mais elle cache une autre misère sociale que tu n'imaginais pas avant d'y être dépossédé de tes biens. Il y a beaucoup de misères insoupçonnées dans les zones rurales. La vie est en ville. - Beaucoup de citadins voient un eldorado dans les campagnes...mais les zones rurales ne tiennent pas leurs promesses... il n'y a ni confort ni progrès ni solidarités... méfies-toi avant de venir t'y installer. Au début, tu aimeras le calme... et puis, tu le détesteras. Tu découvriras l'isolement et la misère sociale.
Le capitalisme est un système qui tend à l'inégalités entre les gens et à ce titre, il doit être combattu et détruit. - Le système matérialiste et capitaliste propage les individualismes, les égoïsmes, les esclavages, sème la misère et la mort. A ce titre, il doit être attaqué et détruit. Ceux qui soutiennent le capitalisme doivent être puni car ils soutiennent un système qui crée l'inégalité, la misère et la mort. Ils sont des ennemis de la race humaine.
capitalisme/
Nièvre
misère
classes sociales
exclusions
zones rurales
capitalisme

Effet du capitalisme en zone rurale

capitalisme/
On nous demande souvent de travailler gratuitement en nous faisant miroiter un éventuel emploi plus tard. C'est une autre forme de l'esclavage. On nous maintient à l'état végétatif dans la dépendance d'un maigre assistanat.
capitalisme/
NAVIGATION

capitalisme/

Le nouvel ordre économique dans nos village

- La concurrence en zone rurale

J’avais une entreprise individuelle en zone rurale dans un petit village de la Nièvre.

Les entreprises multinationales qui fabriquent les produits ont décidé de compresser les marges des revendeurs jusqu’à rendre leur survie impossible.

De plus, un "concurrent", imaginant que je gagnais ma vie a ouvert un magasin dans la ville voisine, plus importante.

Cela m’a fait perde l’essentiel de mes clients.

Ayant perdu de l’argent durant deux années, la justice a décidé de me saisir ma voiture et mon matériel.

Je me suis retrouvé ruiné après une vie de travail.

Isolé en campagne, je n’ai bénéfié d’aucun accompagnement pour me reconvertir. J’ai été livré à une misère sauvage et à l’exclusion malgré mes compétences diverses et ma volonté de travailler. Je n’ai plus d’espoir de retravailler car la Nièvre est livré à un réseau de notables qui privilégient ceux qui correspondent à leurs critères de sélection quand un emploi est disponible.

De plus, c’est tout le village qui est en train de s’écrouler du fait de l’abandon des services publics et des solidarités.

- Le système libéral de plus en plus dominant ces dernières années détruit notre région et fabrique de la misère chez des gens isolés dans des hameaux sans commerce ni services.

Les malades et les blessés sont de plus en plus nombreux. On entend souvent parler de suicides chez les gens qui vivent seuls dans ces maisons.

Ceux qui survivent encore sont les agents immobiliers, quelques bars-tabacs... et les services sociaux et de santé dont nous sommes le fonds de commerce obligé.

Le coût de la vie augmente sans cesse et contrairement à ce que les gens des villes pensent, la nourriture n’est de bonne qualité. Beaucoup se contentent de conserves et autres aliment fournis par les restaurants du c½ur. Les graisses et les sucres, çà fait grossir les pauvres et çà diminue l’espérance de vie. On meure beaucoup plus jeune dans la Nièvre qu’à Paris.

- Les maisons sont anciennes et délabrés, difficile à chauffer... l’hiver nous vivons dans le froid et l’humidité.

On nous demande souvent de travailler gratuitement en nous faisant miroiter un éventuel emploi plus tard. C’est une autre forme de l’esclavage.

Les lois ne sont pas respectées pour les pauvres. La santé est déficiente et les soins de mauvaise qualité.

On s’apperçoit que la Nièvre reçoit une forme de délocalisation de la misère des villes vers les campagnes. C’est la misère cachée. Les villes sont plus propres.

Nous subissons une forme d’enfermement dans la nature, sans pouvoir nous déplacer, sans liens sociaux, ni distractions, ni culture...

On nous maintient à l’état végétatif dans la dépendance d’un maigre assistanat.

C’est une forme d’élimination humaine par la misère.

Je suis conscient de cet enferment duquel il est impossible de s’échapper.

article écrit le samedi 24 mars 2007

capitalisme/


capitalisme/
capitalisme/
IMPORTANT
dans cette famille

capitalisme/ capitalisme/
liens utiles

capitalisme/
Date article

capitalisme
article 4 (Effet du capitalisme en zone rurale)
mis à jour le 24 mars 2007 et créé le 24 mars 2007 par Gavroche}
capitalisme/
capitalisme/
capitalisme/
| Plan du site | | | |
capitalisme/
Nouveaux sites 2013***
Lormes.poulbot.fr
capitalisme/
ce jour mercredi
04 décembre 2019
capitalisme/
DERNIERS ARTICLES
capitalisme/
capitalisme/
capitalisme/
 
 
 
 
capitalisme/